Soutenez-nous
Actualités

La bataille sur l’étiquetage des OGM continue aux États-Unis

On pouvait lire dans LaPresse du 5 janvier « La bataille sur l’étiquetage des OGM bat son plein aux États-Unis où des projets de loi se multiplient, mais se heurtent à l’opposition des multinationales agrochimiques et agroalimentaires, même si certaines comme General Mills commencent à prendre de timides mesures.

Carte-etiquetageDans le monde, il est obligatoire dans une soixantaine de pays d’afficher la présence d’organismes génétiquement modifiés (OGM) dans les aliments.

Aux États-Unis, où la quasi-totalité du coton, soja, colza, maïs et betterave cultivés sont des OGM, 26 États ont proposé l’an dernier des lois pour les signaler aux consommateurs.

Pour M. O’Neil, «le tournant est venu avec le vote en Californie», où un projet de loi a été rejeté de peu en 2012.

Les grandes multinationales d’agrochimie comme DuPont, Monsanto, Syngenta, BASF, et d’agroalimentaire comme Coca-Cola, Kraft, Pepsi, ont dépensé environ 46 millions de dollars conjointement en spots publicitaires et autres pour convaincre les Californiens de rejeter le texte, contre 9 millions pour les «anti-OGM».

«Cela a lancé un signal énorme aux consommateurs, qui n’avaient pas idée que des entreprises puissent dépenser autant pour les garder dans le flou», juge Colin O’Neil. »

Aux Etats-Unis, premier pays producteur d’OGM, 26 États ont proposé en 2013 des lois visant à plus de transparence sur les produits contenant des OGM.

Aujourd’hui seuls deux États, le Connecticut en 2013 et le Maine depuis le 9 janvier 2014, ont adopté la loi qui rend l’étiquetage des OGM obligatoire. Mais elles ne seront mises en œuvre que si un plus grand nombre d’États adoptent de telles lois. »

Les partisans de l’étiquetage ne s’avouent pas vaincus et ont envoyé, le 16 janvier 2014, une lettre au Président Obama afin de lui demander de tenir sa promesse d’étiqueter les OGM  faite en campagne électorale en 2007.  Plus de 200 organisations et entreprises, le Center for Food Safety, Environmental Working Group (EWG), Just Label It,ainsi que des leaders du congrès américain ont signé la lettre et étaient présents à la conférence de Presse.

D’après un sondage du New York Times, 93 % des Américains seraient favorables à l’étiquetage des OGM. »

Source: Center for Food Safety

Cette question est également un point épineux des discussions entre les États-Unis et l’Union européenne sur la création d’une zone de libre échange transatlantique.

Source: Huffington post Qc

 

Tagged: , , , , , , , , , , , , ,

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *