Soutenez-nous
Actualités

La production des oeufs de saumon OGM peut commencer

SaumonOGM-1La Cour fédérale rejette la requête du groupe Ecology Action Centre et Living Oceans Society qui contestait le feu vert donné par Ottawa à la production d’oeufs de saumon génétiquement modifiés (GM) en novembre 2013. Le Canada continue de jouer son triste  rôle de « leader » dans le dossier des OGM puisque le premier animal génétiquement modifié commercialisé au monde proviendra du Canada.

Ce nouvel exemple démontre de nouveau la faiblesse de notre système de réglementation au Canada.En effet, aucune étude indépendante n’a été conduite par le gouvernement pour s’assurer que ce saumon GM n’aura pas d’effet sur notre santé et celle de nos écosystèmes. Depuis vingt ans, le gouvernement canadien s’obstine à approuver des cultures et aliments génétiquement modifiés (GM) sur la base d’un processus qui n’est pas transparent et qui ne prévoit aucune participation ou consultation du public.

Le système de réglementation des organismes génétiquement modifiés (OGM) a fait l’objet de nombreuses critiques sans qu’on le modifie de façon importante en vingt ans, dont celles de la Société royale du Canada en 2001.

La chaîne de tous les dangers

Cela fait plus de 20 ans que l’entreprise AquaBounty, établie à Boston et dont l’usine de production d’œufs de saumon GM est basée à Souris sur l’Île-du-Prince-Édouard, essaie de nous faire avaler leur saumon GM. Leur « stratégie » pour noyer le poisson est de produire les œufs au Canada, d’en faire l’élevage au Panama et ensuite de les exporter pour consommation sur le marché nord-américain. Sur l’ensemble de cette longue chaîne, il y a  des risques que ce saumon GM s’échappe, que cela soit à la suite d’erreurs de manipulation humaine, de défaillances des systèmes de stockage, d’inondations des installations (ce qui est déjà arrivé au Panama), etc. Dans tous les cas, cela entrainerait des risques pour nos écosystèmes, tout particulièrement pour le saumon sauvage. En l’absence de tests indépendants d’innocuité, il y a aussi des risques potentiels sur notre santé. Une fois ces saumons GM dans nos assiettes et en l’absence d’étiquetage obligatoire, il sera impossible pour les consommateurs et consommatrices de les éviter, même si une majorité de Canadiens et Canadiennes souhaite l’éviter.

Cycle-de-vie_SaumonOGM_Carré_1008x1008px (1)

Pour plus d’informations sur le saumon génétiquement modifié, consultez :

La mobilisation doit continuer

La mobilisation des groupes comme Vigilance OGM et des citoyens et citoyennes depuis de nombreuses années permet de faire reculer certains projets aberrant dans le dossier des OGM. Même si le saumon GM s’approche dangereusement de nos assiettes, il n’est pas encore dedans. Déjà plus de 60 chaînes d’épiceries aux États-Unis refusent de vendre le saumon GM, dont Costco et Safeway.

Au Canada, la ministre de la Santé, Mme Jane Philpott, n’a toujours pas accepté la vente pour la consommation humaine de ce saumon. Ensemble, il faut lui faire savoir haut et fort que nous refusons que celui-ci se retrouve dans nos assiettes à notre insu compte tenu des dangers potentiels pour la santé humaine et l’environnement.

Bouton_Action

Mobilisons-nous et écrivons à notre ministre de la Santé!

Ensemble, nous pouvons arrêter le saumon GM d’AquaBounty!

 

Tagged: , , , , , , ,

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *