Soutenez-nous
Actualités

Poursuite du saumon OGM

Non-au-poisson-OGMEn novembre dernier, le Canada a donné son approbation à la production d’oeufs de saumon OGM. Des groupes environnementaux demandent à un tribunal de décider si le gouvernement fédéral a violé sa propre loi en permettant la production de saumon génétiquement modifié au Canada.« Les Canadiens attendent de leur gouvernement qu’il exécute, et non qu’il ignore, les lois qui protègent nos écosystèmes des pratiques nocives », a déclaré Tanya Nayler, l’une des avocats d’Ecojustice représentant l’Ecology Action Centre et la Living Oceans Society. «En donnant l’approbation pour ces espèces génétiquement modifiées sans obtenir tous les renseignements requis par la loi, le gouvernement a échoué à son devoir légal»

Les groupes affirment que l’approbation est contraire à la loi parce qu’elle n’a pas évalué si le saumon génétiquement modifié pourrait devenir une espèce envahissante, mettant potentiellement à risque des écosystèmes ainsi que des espèces comme le saumon sauvage.

<< Les arguments juridiques principaux sont basés sur la Loi canadienne sur la protection de l’environnement et incluent :

  • Les Ministres fédéraux de l’Environnement et de la Santé ont agi de façon contraire à la loi lorsqu’ils ont prétendu avoir complété une évaluation à savoir si le saumon GM est toxique ou pourrait devenir toxique sans avoir obtenu tous les documents requis par la loi;
  • La Ministre de l’Environnement n’avait pas la juridiction de publier un avis décrivant les usages permis des œufs de saumon GM alors que l’évaluation de la toxicité du saumon GM était incomplète;
  • Subsidiairement, la Ministre de l’Environnement a échoué à son devoir légal en permettant des usages non-évalués du poisson GM, comme par exemple son grossissement au Canada.>>

Les deux groupes demandent au tribunal d’écarter l’évaluation de risque effectuée par le Gouvernement et d’exiger que ce dernier se conforme à la loi avant de permettre la production de ces organismes génétiquement modifiés. Le saumon AquAdvantage a été créé en insérant du matériel génétique du saumon quinnat et de la loquette d’Amérique dans des œufs de saumon atlantique. Selon la compagnie qui produit le poisson, AquaBounty Canada Inc., le saumon génétiquement modifié se développe et atteint la taille requise pour la mise en marché plus rapidement que les autres variétés de saumon.« Le saumon atlantique a évolué au fil de millions d’années et se retrouve dans les rivières d’eau froide allant du Maine à la Russie», a déclaré Susanna Fuller, de l’Ecology Action Centre. «Le passage à la production commerciale du saumon atlantique génétiquement modifié met ce magnifique poisson sauvage à risque de subir une contamination génétique irréversible.

Source: RCAB. Pour voir le texte en entier>>

Sur le site de Greenpeace Canada, on apprend aussi « qu’il y a aussi une opposition généralisée à l’élevage de poissons génétiquement modifiés en parcs ouverts. Bien qu’il s’agisse de la méthode d’élevage la plus rentable, elle engendre un coût écologique important. Le corps scientifique et les organisations internationales ont exprimé de profondes inquiétudes sur les dangers de la commercialisation des poissons transgéniques. Bien qu’Aquabounty soit consciente de ces préoccupations et promette que les saumons OGM seront élevés en toute sécurité dans des installations terrestres, il y a peu de garanties que la compagnie soit en mesure d’appliquer un confinement efficace sur le long terme.

Climate Impact Documentation Patagonia (Chile & Argentina : 2004)En effet, l’élevage en confinement terrestre n’est qu’un mythe propagé par l’industrie pour obtenir l’autorisation de produire des poissons génétiquement modifiés. Mais le risque du rejet de poissons OGM dans l’environnement est bien réel et arrivera d’une manière ou d’une autre, soit lors du transport des œufs de poissons, ou encore par le biais des oiseaux venus se nourrir dans les installations aquacoles. Une fois échappés, ces poissons transgéniques, n’ayant aucune connaissance des législations en vigueur, ne risquent pas de respecter les frontières nationales. C’est pourquoi la commercialisation du poisson OGM ne devrait pas seulement concerner les États-Unis, mais bien toute la communauté internationale et plus précisément les pays signataires du Protocole de Carthagène sur la biosécurité (ONU).

Même si AquaBounty prétend maintenir le saumon OGM en milieu confiné jusqu’à sa maturité, il est important de savoir que la compagnie ne s’occupera en réalité que de la production des œufs et de la commercialisation du saumon sur le marché américain.

Sachant cela, comment peut-elle garantir un confinement total alors même que les saumons seront élevés au Panama ? Aussi sévères que soient les règlementations panaméennes, il y aura toujours des fissures dans les contrôles réglementaires. Il ne suffit que d’un seul saumon relâché dans l’océan pour déclencher un désastre écologique.

Par ailleurs, cette méthode de production nécessitant le transport à travers deux continents, elle inclut d’importantes émissions de CO2 et engendre un large impact environnemental. De plus, l’élevage de poissons d’eau froide en milieu tropical requiert une grande consommation d’énergie pour refroidir l’eau des bassins d’élevage.

Il faut aussi rappeler que ces saumons OGM devront être nourris avec des poissons pêchés localement. Le saumon d’Aquabounty viendra-t-il concurrencer la population locale dans l’approvisionnement en poisson? Quels en seront les impacts pour la sécurité alimentaire du Panama? »

Si vous croyez vous aussi que le Canada devrait retirer son approbation au saumon OGM, vous pouvez appuyer les groupes environnementaux qui intentent une poursuite en justice ici>>

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *