Soutenez-nous
Actualités

RAPPORT: Les OGM sont-ils bénéfiques pour l’environnement ?

rapport 2Les cultures génétiquement modifiées nuisent à l’environnement, selon un nouveau rapport

On vend 130 % plus d’herbicides au Canada depuis l’approbation de cultures GM

 

Les OGM sont-ils bénéfiques pour l’environnement ?: un nouveau rapport publié aujourd’hui par le Réseau canadien d’action sur les biotechnologies (RCAB), en partenariat avec Vigilance OGM, documente l’échec des cultures génétiquement modifiées (GM) pour réduire l’utilisation des pesticides ou protéger la biodiversité.

 

Le rapport  révèle que dans les vingt années où l’on a produit des cultures GM, les ventes d’herbicides au Canada ont plus que doublé, avec une augmentation de 130 %.

 

« Il y a une forte corrélation entre l’expansion des cultures GM tolérant les herbicides et l’utilisation accrue d’herbicides au Canada », déclare Lucy Sharratt du RCAB. « On avait prédit cet impact environnemental il y a vingt ans et il faut maintenant résoudre le problème de toute urgence pour protéger la santé des personnes et des écosystèmes. »

 

L’utilisation d’herbicides à base de glyphosate au Canada a triplé entre 2005 et 2011, et elle est associée à la culture du maïs, du canola, du soja et de la betterave à sucre GM tolérant le glyphosate. Le glyphosate est maintenant l’ingrédient actif le plus largement utilisé dans les pesticides au Canada, suivi du 2,4-D et du glufosinate-ammonium.

 

En mars 2015, le glyphosate vient d’être classé comme « potentiellement cancérogène pour l’humain » par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC).

 

« L’industrie promettait que les cultures GM rendraient la production alimentaire plus durable, mais les OGM ont seulement apporté plus de produits chimiques et moins de biodiversité dans nos fermes », déplore Thibault Rehn, de Vigilance OGM, le réseau québécois membre du RCAB.

 

Le rapport du RCAB présente aussi l’évolution détaillée de cinq espèces de mauvaises herbes résistantes au glyphosate au Canada depuis l’introduction de cultures GM tolérant le glyphosate. Pour contrer ces mauvaises herbes, on introduit maintenant des cultures GM tolérantes à de plus anciens herbicides comme le 2,4-D et le dicamba, ce qui permet de pulvériser les cultures avec un mélange d’herbicides.

 

Les OGM sont-ils bénéfiques pour l’environnement ?examine aussi les impacts des cultures GM sur la biodiversité. On y fait les constatations suivantes :

  • Des insectes ayant développé une résistance aux cultures GM résistant aux insectes (Bt) sont en train de proliférer dans le monde et il pourrait y en avoir bientôt ici au Canada.
  • L’Amérique du Nord a perdu 90 % de sa population de monarques en raison de la destruction des habitats imputable à l’utilisation du glyphosate sur du maïs GM tolérant le glyphosate aux É.U.
  • La contamination par les OGM au Canada empêche les agriculteurs biologiques de cultiver du canola et a peut-être réduit la diversité génétique des semences, tant pour le canola que pour le lin.
  • Il est difficile de contrôler ou retirer les organismes GM une fois qu’ils ont été libérés dans l’environnement.

« Notre rapport présente des preuves évidentes que le Canada doit de toute urgence évaluer les impacts environnementaux des cultures GM que l’on a introduites », ajoute Sharratt.« Il faut s’assurer de ne plus utiliser de stratégies inefficaces ou destructrices. Si rien ne change, nous allons simplement accélérer l’utilisation d’herbicides avec les problèmes qui en découlent : résistance des nuisibles et des mauvaises herbes, et perte de la biodiversité. »

TÉLÉCHARGER LE RAPPORT

Tagged: , , , ,

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *