Soutenez-nous
Actualités

Saumon génétiquement modifié : Metro, il est temps d’agir

Métro_Saumon_FacebookMontréal, le 24 janvier 2017 – Depuis les dernières années, quelques produits à consommation directe génétiquement modifiés (GM) peuvent se retrouver sur les tablettes des épiceries, mais il est bien difficile de les identifier et de pouvoir faire le choix éclairé d’en consommer ou non, étant donné l’absence d’étiquetage obligatoire des produits GM.

Parmi ces produits, nous comptons entre autres le maïs sucré GM, qui a été approuvé en 2011. Il a la particularité de produire son propre insecticide (maïs Bt). Il est susceptible de se retrouver dans les épiceries. Depuis 2012, Vigilance OGM effectue des tests dans plusieurs succursales des chaînes de supermarchés québécoises sur les maïs sucrés vendus afin de vérifier s’ils sont génétiquement modifiés. Bonne nouvelle, en 2015 et 2016, aucun maïs sucré n’a été trouvé. Pour l’instant, en l’absence d’étiquetage obligatoire, ces tests  sont le seul moyen d’information de la population. Ils ont permis de faire changer les politiques d’approvisionnements quant au maïs sucré des grandes chaînes au Québec. Une belle démonstration que la mobilisation citoyenne fonctionne face aux gros joueurs de l’alimentation québécois.

Pomme_OGMUn autre des produits qu’on risque de retrouver sur les tablettes est la pomme GM. Approuvée en 2015, la pomme « Arctic » a la propriété de ne pas brunir jusqu’à trois semaines après avoir été coupée. Ces pommes vont faire leur apparition dans une dizaine de magasins dès février aux États-Unis. La compagnie Okanagan Specialty Fruits souhaite augmenter rapidement la production, ces pommes GM pourraient donc se retrouver d’ici la fin 2017 dans les épiceries canadiennes.

Poisson_OGM_tous-nusFinalement, le saumon GM, qui a une croissance deux fois plus rapide que le saumon d’élevage conventionnel, a été approuvé pour la consommation par Santé Canada en 2016. Le Canada est le seul pays à accepter la vente et la consommation de ce premier animal GM au monde. Il pourra se retrouver sur les tablettes des épiceries dès la fin 2017 mais il sera bien difficile de l’identifier. En effet,  le comité sur l’agriculture du Canada a annoncé en décembre dernier qu’il ne recommandait pas l’étiquetage. Comment faire un choix éclairé dans ces conditions?

Leadership?

Plus de 80 chaînes d’épiceries aux États-Unis ont refusé de vendre du saumon GM. À quand un leadership en ce sens au Canada?

Metro s’est déjà positionné comme un leader avec sa politique d’approvisionnement de pêche durable. Par contre, le détaillant peut et doit faire plus : il doit améliorer sa politique en y incluant clairement sa position quant à la vente du saumon OGM, dans une perspective de transparence pour ses client-e-s. En effet, lorsqu’on pense entre autres aux lacunes dans le processus d’approbation du saumon OGM, à l’absence d’évaluation des risques de contamination  des saumons sauvages, et aux inquiétudes d’associations d’aquaculteurs,  il presse que Metro saisisse l’occasion d’aller plus loin. Metro doit être un leader également sur la question du saumon GM et indiquer clairement dans sa politique d’approvisionnement en produits de la mer s’il vendra ou non du saumon GM.

AGISSEZ

1) Dites à Metro que vous souhaitez qu’il agisse en leader sur la question des OGM. Metro doit refuser la vente du saumon GM et l’indiquer clairement dans sa politique de pêche durable.

telephone-portable_318-70737

 

Appelez au 1-866-595-5554 option 3


2) Dites le aussi à votre succursale locale: Pour trouver les coordonnées de votre épicerie Metro : https://www.metro.ca/trouver-une-epicerie

Tagged: , ,

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *