Riz -Tomate - Blé - Lin

Riz - Tomate - Blé - Lin
riz-tomate-blé-lin

1. Le riz

 

Le riz est une céréale cultivée dans les régions tropicales, subtropicales et tempérées pour son fruit riche en amidon. Le riz est un élément fondamental de l'alimentation de nombreuses populations du monde. C'est la première céréale mondiale pour l'alimentation humaine. Le riz est notamment l'aliment de base de la cuisine asiatique, chinoise, indienne et japonaise. (1)

 

Riz GM


Le riz «doré» (ou Golden rice) est une variété de riz génétiquement modifiée développée pour produire de la pro-vitamine A (bêta-carotène). Ses partisans affirment que le riz doré est une solution technique rapide à la carence en vitamine A  qui est un problème de santé dans de nombreux pays en développement.

Le riz doré est en développement depuis plus de 20 ans, mais aucune application commerciale n'a encore vu le jour, en grande partie à cause des mauvais résultats des tests. La sécurité alimentaire pourrait être remise en cause chez de nombreuses populations s’il y avait une contamination des variétés traditionnelles et des variétés locales.

Pour résoudre le problème de carence en vitamine A et de sécurité alimentaire, il est préférable d’encourager un régime alimentaire basé sur des légumes riches en vitamines et donc une polyculture aux mains des petits paysans en opposition à une monoculture, dont les semences seraient brevetés par des multinationales.

 

Fausses solutions


Bien qu'il soit difficile d'estimer exactement combien d'argent a été dépensé pour le riz doré à ce jour, il est clair que cela se chiffre en plusieurs dizaines de millions de dollars et comprend un investissement substantiel de la Fondation Bill et Melinda Gates (2). L'argent dépensé pour le riz doré est de l'argent qui aurait pu être une contribution significative pour résoudre les problèmes de carence en vitamines A, des solutions qui utilisent des méthodes éprouvées et fiables.

Après plus de 20 ans et des millions de dollars, le riz «doré» reste une illusion. C’est une recherche qui n’a toujours pas abouti mais qui permet encore aux compagnies de véhiculer le mythe des OGM.

La biofortification est un processus qui permet d’obtenir des cultures dont la valeur nutritionnelle est accrue. La biofortification ne nécessite pas forcément le génie génétique. Les cultures biofortifiées non-GM sont déjà dans les champs des agriculteurs et dans les assiettes des consommateurs.

Même si la Food and Drug Administration(FDA) a approuvé le  riz GM, elle a annoncé à son développeur (l'Institut international de recherche sur le riz) qu'aucune allégation santé ne pourra être mis de l’avant puisque ce riz GM contient très peu de l'ingrédient promis, le bêta-carotène. Pire, même le peu qu'il contient se dégrade rapidement pendant le stockage. 

 

Le Canada approuve le riz GM

 

Le 20 mars santé Canada a approuvé le « riz doré » génétiquement modifié (GM) enrichi en vitamine A même si ce dernier n’est pas destiné à la vente au Canada et n’a pas encore été approuvé par les organismes de règlementation des marchés visés.

2. La tomate

 

Le plant de tomates est une espèce de plante herbacée originaire du nord-ouest de l'Amérique du Sud et le plus souvent cultivée pour son fruit. Le terme désigne aussi ce fruit charnu. La tomate se consomme comme un légume-fruit, crue ou cuite. Elle est devenue un élément incontournable de la gastronomie dans de nombreux pays. (3)


La plante est cultivée en plein champ ou sous abri par les agriculteurs et cela à presque toutes les latitudes. La tomate a donné lieu au développement d'une importante industrie de transformation, pour la fabrication de concentré, de sauce tomate, notamment de sauce ketchup, de jus et de conserves. (3)

Tomate GM


En 1994 aux États-Unis, la FDA (Food and Drug Administration) approuva la commercialisation de la tomate FlavrSavr, qui devint ainsi le premier produit dérivé d'une culture transgénique autorisé pour la consommation humaine. Au Canada, quatre tomates GM ont été approuvées (trois pour le mûrissement retardé et une pour la résistance aux insectes), mais aucune d’entre elles n’a jamais été mise sur le marché, ni au Canada, ni ailleurs dans le monde.


La tomate à mûrissement retardé Flavr Savr, mise au point par la société Calgene, a été commercialisée à l’essai pendant quelques semaines sous la marque MacGregor dans une épicerie de Toronto, mais les autres n’ont apparemment jamais atteint le Canada. À l’été 1995, Calgene était au bord de la faillite et Monsanto l’a ainsi racheté en 1996. (4)


La tomate GM, le premier OGM au monde sur le marché fut donc un échec puisqu’elle a été retirée après quelques semaines.


La société DNA Plant Technology a génétiquement conçu la tristement célèbre tomate-poisson GM par l’ajout de gènes protéiques antigel de la plie. Mais elle est restée une simple expérience; la société n’a jamais requis l’approbation des appareils réglementaires et ne l’a commercialisée nulle part. (4)

 

3. Le blé

 

Le blé fait partie des trois grandes céréales avec le maïs et le riz. C’est la céréale la plus consommée par l'homme après le riz. Le blé est, dans la civilisation occidentale et au Moyen-Orient, un composant central de l'alimentation humaine et sa consommation remonte à la plus haute Antiquité.


L'agriculteur cultive généralement plusieurs variétés de blé selon différentes caractéristiques comme la valeur boulangère, la résistance de la culture au froid, les maladies, le rendement… La consommation humaine, le plus souvent sous forme de farine, reste le débouché principal, suivie par l'alimentation animale. (5)


Blé GM

 

Le blé génétiquement modifié (GM) n’est ni cultivé ni consommé et il n’y en a jamais eu sur le marché, il est toujours resté sous forme d’essais.  En 2004, Monsanto a retiré les demandes d’approbation de son blé GM Roundup Ready tolérant aux herbicides au Canada et aux États-Unis en raison de l’opposition généralisée des agriculteurs et des consommateurs dans les deux pays. La commission canadienne du blé, inquiète de voir les marchés d’exportations se fermer en cas d’acceptation, a joué un rôle essentiel pour le retrait du blé GM.

Cependant le gouvernement Harper a mis fin à cette institution vieille de plus 75 ans en 2012. La mobilisation citoyenne a aussi joué un rôle majeur, particulièrement via la campagne où les citoyens envoyaient gratuitement à leurs députés fédéraux une tranche de pain afin de leur demander de garder leur pain exempt d’OGM. (pas besoin de timbre pour envoyer de quoi à votre député :)

 

Contamination


Le 14 juin 2018,  l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a annoncé la découverte d'un blé génétiquement modifié (GM) non approuvé près d'une ferme en Alberta sans en connaître la source. Par la suite, le Japon et la Corée du sud ont bloqué leur importation alors l’industrie du blé représente 11 milliard de $. Encore un exemple qui confirme que l’on ne peut pas se permettre d’être négligent avec les cultures GM puisqu’il est difficile, voir impossible, de renverser une contamination.

 

Même si le blé est principaplement autofécondé et que le blé GM n’a jamais été offert sur le marché, la contamination par le blé GM pose aussi problème aux agriculteurs des États-Unis. En 2013, du blé GM de Monsanto a été retrouvé dans un champ de l’Orégon. Le Japon, principal marché d’exportation du blé des États-Unis a suspendu ses importations de blé à la suite de cette découverte. La source de contamination n’a toujours pas été établie. En 2014, du blé GM a aussi été détecté dans un ancien site d’essais en champ d’un centre de recherche universitaire du Montana.(6)

 

4. Le lin

 

Le lin cultivé est une plante herbacée annuelle autogame, cultivée principalement pour ses fibres textiles (lin fibre), mais aussi ses graines oléagineuses (lin graine). Le lin est historiquement l’une des premières espèces cultivées, on a retrouvé des fibres de lin en Géorgie remontant à 36 000 ans. La graine de lin est riche en huile; celle-ci représente 35 à 50% de sa masse sèche. L'acide linolénique (oméga 3) peut représenter 55 à 75% des acides gras qui composent cette huile. (7) En 2016, le Canada était le plus grand producteur de lin graine au monde avec environ 40% de la production mondiale. (8)  

Lin GM


Il n’existe aucune culture de lin GM commercialisée dans le monde même si au milieu des années 1990, le Canada avait approuvé un lin GM mis au point à l’Université de la Saskatchewan. Des semences de lin GM ont été produites pour être vendues aux agriculteurs de 1996 à 1998, mais en 2001 le «Flax Council of Canada» et la «Saskatchewan Flax Development Commission», qui représentent les agriculteurs, ont convaincu l’Agence canadienne d’inspection des aliments de retirer l’enregistrement de la variété du lin GM dans le but de protéger les marchés d’exportation du lin (environ 60% des exportations de lin du Canada sont expédiées en Europe (9).


Malgré les efforts de prévention des agriculteurs, une contamination par les OGM a malheureusement été décelée dans les exportations vers 36 pays en 2009 et les exportations vers l’Europe ont été temporairement suspendues. Depuis, les producteurs doivent assumer le coût des tests et l’industrie du lin a travaillé d’arrache-pied pour éliminer la contamination et reconstituer le marché. Le prix du boisseau de lin a chuté de 9,90 $ CA à 6,78 $ CA, soit une baisse de 32% du prix, avant même que la contamination ne soit confirmée et basée seulement sur la rumeur. (9)

De nombreux agriculteurs ont ainsi été contraints d’acheter des semences certifiées pour remplacer les semences de lin conservées à la ferme.

 

(1) "Riz", Wikipedia, 16 février 2018. (en ligne)
(2) Golden Rice’s Lack of Lustre, Greenpeace, 2010. (PDF)
(3) "Tomate", Wikipedia, 16 février 2018. (en ligne)
(4) Mais où sont donc les OGM? La vérité sur les OGM dans nos champs et dans nos assiettes, Enquête OGM , mars 2015, RCAB. 
(5) "Blé", Wikipedia, 16 février 2018. (en ligne)
(6) Site du réseau Canadien d’actions sur les biotechnologies (RCAB) consulté le 16 février 2018. (en ligne)
(7) "Lin", Wikipedia, 16 février 2018. (en ligne)
(8) Agricultural marketing ressource center, Flax Profile, Marsha Laux, content specialist, AgMRC, Iowa State University, August 2017. (en ligne)
(9) The Inevitability of Contamination from GM Alfalfa Release in Ontario, CBAN, avril 2013. 
 
 

Dernières
Actualités

contamination blé OGM

Contamination blé OGM

1 er cas en Alberta
L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a annoncé la découverte d'un blé génétiquement modifié (GM) non approuvé près d'une ferme en Alberta, mais elle affirme que c’est un cas isolé.
Lire l'article
Santé Canada vient d’approuver le « riz doré » génétiquement modifié (GM) enrichi en vitamine A même si ce dernier n'est pas destiné à la vente au Canada et n'a pas encore été approuvé par les organismes de règlementation des marchés visés.

Riz doré OGM

Santé Canada approuve le «riz doré» OGM mais sans être destiné à la vente au Canada
Santé Canada vient d’approuver le « riz doré » génétiquement modifié (GM) enrichi en vitamine A .
Lire l'article
Nouveau Rapport OGM: manque de transparence après 20 ans

Rapport spéciale 20 ans

Où sont les OGM ?
Vingt ans après l’acceptation des premiers organismes génétiquement modifiés (OGM) au Canada, le manque de données disponibles vis-à-vis de ces cultures dans nos champs et dans nos assiettes est pointé du doigt.
Lire l'article