Betterave à sucre

Betterave à sucre
Betterave

1. La betterave à sucre c’est quoi ?

 

La betterave sucrière est un type de betterave cultivée pour sa racine charnue et utilisée principalement pour la production du sucre. C’est une plante bisannuelle dont la racine est de couleur blanche. Il existe deux autres «familles» de betteraves soit la betterave potagère que l’on consomme et la betterave fourragère destinée aux animaux.


La betterave sucrière ne s’utilise pas seulement pour la production de sucre, mais aussi pour l’alcool et l'éthanol-carburant. Ses sous-produits sont: la mélasse qui contient 50% de sucre et est utilisée comme aliment appétant pour les animaux; la pulpe de betterave, résidu de l'extraction du sucre est généralement déshydratée pour le même usage; la mélasse sert aussi à la production de levure de boulangerie. Depuis quelques années, le jus de la betterave à sucre est utilisé comme fondant routier en Amérique du Nord. Utilisé seul ou mélangé avec du chlorure de sodium, le jus de betterave est efficace jusqu'à -32°C et permet de réduire l'impact des agents de déglaçage sur l'environnement et les infrastructures. (1)

 

2. Qui produit de la betterave sucrière GM ?

 

La production mondiale de betteraves sucrières était de 270 millions de tonnes en 2014 selon la FAO (1). Les plus gros producteurs sont la France, la Russie, l’Allemagne et les États-Unis.

En 2016, la betterave à sucre génétiquement modifiée (GM) était cultivée sur moins de 0,5 million d’hectares et cela par seulement deux pays soit les États-Unis avec 0,47 million d’hectares et le Canada avec moins de 0,01 million d’hectares.(2) Aux États-Unis, on estime que 100 % de la betterave sucrière cultivée est GM.

Canada


La betterave à sucre est une culture mineure au Canada. On cultive la betterave à sucre à proximité des établissements de transformation. Toute la betterave à sucre du Canada est cultivée en Alberta et en Ontario en vertu de contrats avec deux sociétés, respectivement Lantic Inc. et Michigan Sugar. La betterave à sucre a un marché limité au Canada; il n’y a qu’une usine de transformation, détenue et exploitée par Lantic Inc. à Taber, en Alberta. Tout le reste de l’industrie de la transformation du sucre au Canada utilise de la canne à sucre importée.

 

La compagnie Montréalaise Lantic consomme 100% de la betterave sucrière GM au Canada.

 

En 2016, environ 8 100 hectares de betteraves à sucre GM ont été ensemencés au Canada, et la totalité se trouve dans la province de l'Alberta d’après Statistique Canada (3). Cela signifie que la compagnie montréalaise Lantic (Roger) consomme 100% de la production de betterave sucrière GM du Canada.
Ainsi, si vous souhaitez éviter d’encourager les cultures GM, évitez les produits de Lantic en préférant du sucre biologique, le sucre issu de la canne à sucre ou d’autres édulcorants comme le mile ou le sirop d’érable.

 

3. Pourquoi on le modifie ?

 

100% des cultures de betteraves à sucre génétiquement modifiées, sont Roundup Ready, c’est à dire tolérantes à l’application du Roundup. (2)

 

4. Problématiques

 

Augmentation des pesticides


L’utilisation des cultures de betteraves à sucre tolérantes aux herbicides a engendré le développement de résistances et l’apparition de «super mauvaises herbes». C’est la mise en place d’un véritable cercle vicieux dans l’utilisation des pesticides, dont les impacts sont importants pour l’environnement et pour les agriculteurs. Est-ce que la stratégie de l’industrie pour répondre aux résistances des «super mauvaises herbes» consistera à commercialiser de nouvelles cultures GM tolérantes à d’autres herbicides, tels que le 2,4-D ou le dicamba comme dans le cas des cultures de maïs et de soya?

Contamination


Résistante à l’herbicide Roundup et pollinisée par le vent, la betterave GM peut contaminer la betterave sucrière non transgénique ainsi que la bette à carde et les betteraves de consommation rouges et jaunes.

 

(1) "Betterave à sucre", Wikipedia, consulté le 13 février 2018. (en ligne)
(2) Global Status of Commercialized Biotech/GM Crops: 2016. ISAAA brief No. 52. International Service for the Acquisition of Agri-biotech Applications (ISAAA): Ithaca, NY, James, C. (2016). (en ligne)
(3) Foreign Agricultural Service/USDA , Janvier 2018. (en ligne)

 

Dernières
Actualités

Nouveau Rapport OGM: manque de transparence après 20 ans

Rapport spéciale 20 ans

Où sont les OGM ?
Vingt ans après l’acceptation des premiers organismes génétiquement modifiés (OGM) au Canada, le manque de données disponibles vis-à-vis de ces cultures dans nos champs et dans nos assiettes est pointé du doigt.
Lire l'article
Bas les masques sur les bonbons OGM !Parade d'Halloween chez Sucre Lantic

Bonbons OGM

Parade d'Halloween chez Sucre Lantic
Le Réseau québécois contre les OGM (RQcOGM) profite de l’Halloween pour tenir un défilé costumé devant le siège social de la compagnie Lantic et dénoncer l’utilisation de la betterave OGM
Lire l'article