Etiquetage

Agir

étiquetage ogm

Consommez-vous des OGM au Québec?

 

Il est difficile de répondre à cette question rapidement en l’absence d’étiquetage obligatoire des OGM. Depuis plus de 20 ans, il est toujours refusé aux citoyenNEs du Québec. Le droit de savoir ce que contient notre assiette est un droit fondamental. Tandis que 64 pays dans le monde ont déjà adopté un étiquetage obligatoire des OGM, le Québec et le Canada restent largement en retard dans ce dossier.

Les OGM sont principalement destinés à l’alimentation animale et finissent aussi dans les aliments transformés. On estime que plus de 70 % des produits transformés dans les épiceries contiennent des OGM, principalement des dérivées des 4 grandes cultures qui représentent 99 % des cultures commerciales du monde: le soya, le maïs-grain, le canola et le coton. Vous pouvez consulter la liste non exhaustive de ces dérivés dans notre section «Où sont les OGM ?». Actuellement un des seuls moyens d’éviter les OGM est de choisir des produits certifiés biologiques. Aussi, comme peu de fruits et légumes sont GM, une cuisine et une alimentation moins dépendantes des produits issus des animaux (viande, lait, yaourt…) permettent d’éviter la grande majorité des OGM. Cependant, sans OGM ne veut pas toujours dire sans pesticides, mais il existe de nombreuses alternatives afin d’encourager une agriculture durable.

Après plus de 20 ans d’utilisation, on s’aperçoit que les cultures OGM ont augmenté la consommation de pesticides, ainsi les raisons pour éviter ce type de culture sont à la fois environnementales et de santé. De plus avec l’arrivée sur le marché Québécois du premier animal génétiquement modifié (GM) au monde, le saumon GM, il est d’autant plus urgent d’offrir de la transparence aux citoyens. Si les producteurs d’OGM et de pesticides, ainsi que leurs partisans, n’ont aucun doute concernant la dangerosité de leurs produits pourquoi refuser l’étiquetage? Il est désormais important que nos gouvernements agissent dans ce dossier et respectent les droits fondamentaux à l’information.

L'Étiquetage
en chiffres

64

Pays ayant mis en place l'étiquetage des OGM

78 %

des citoyenNEs demandant l’étiquetage obligatoire des OGM au Canada - Santé Canada, juin 2016

1

Les Québécois sont les premiers consommateurs au monde d’un animal génétiquement modifié

20 147

citoyenNEs du Québec ont exigé l’étiquetage obligatoire des OGM en 2016-2017

Objectifs

Obtenir plus de transparence concernant les produits que contiennent nos assiettes en exigeant l’étiquetage obligatoire des OGM mais aussi en sensibilisant et en mobilisant les citoyens autour des enjeux complexes dans le dossier des OGM.

Pourquoi la campagne

Cette campagne répond aux demandes répétées depuis plus de 20 ans par les citoyenNEs du Québec. Vigilance OGM est le seul réseau au Québec qui peut mettre en œuvre ce type de campagne puisqu’il est l’unique organisme à travailler sur le dossier des OGM. Nous avons développer une expertise unique dans ce dossier afin de contredire les arguments, souvent non fondés, des partisans de la non-transparence.

Avancés

Nous profitons de chaque occasion pour ramener le sujet de l’étiquetage sur la place publique et dans les médias: l’arrivée du saumon GM, la politique bioalimentaire… Ce travail permet de maintenir la sensibilisation et la pression sur nos éluEs.
Suite à notre participation au Sommet de l’alimentation, le gouvernement provincial a promis plus de transparence dans le dossier des OGM.
Nous continuerons la pression jusqu’à l’obtention de l’étiquetage obligatoire des OGM au Québec. Pour cela, nous avons besoin de votre mobilisation et de votre appui !

Dernières
Actualités

Étiquetage OGM ridicule USDA

''Étiquetage OGM'' ridicule

De qui se moque-t-on ?
Le département américain de l’agriculture (USDA) vient de proposer les lignes directrices de ‘’l’étiquetage ‘’ des OGM aux États-Unis qui devraient être finalisés le 29 juillet 2018. L’USDA propose des logos joyeux, ensoleillé ou souriant pour annoncer la présence d’OGM aux consommateurs !
Lire l'article
Importateurs de saumon GM

Saumon OGM

Les deux compagnies d’importations trouvées
Vigilance OGM mène depuis de longs mois une enquête basée sur des demandes d’accès à l’information. À l’aide de ces documents, le journal MacLeans aurait trouvé le nom de deux compagnies d’importations de produits de la mer, soit Montréal Fish Co. et Sea Delight Canada.
Lire l'article
Le gouvernement du Canada reçoit des redevances de la vente de saumon OGM

Saumon OGM

Le gouvernement du Canada reçoit des redevances de la vente de saumon OGM
Le gouvernement fédéral reçoit des redevances de 10% sur les ventes du premier animal génétiquement modifié (GM) au monde, le saumon GM. Vigilance OGM est préoccupé sur son rôle d’investisseur-régulateur.
Lire l'article