Impact Politique

Impacts sur la politique
Impacts sur la politique

Impacts sur la politique

On assiste à une concentration sans précédent des compagnies de biotechnologies (pesticides et OGM) dans le monde: Monsanto et Bayer, Dow et Dupont, et Syngenta et ChemChina, qui contrôlent plus de 65% des ventes mondiales de pesticides et  61 % des ventes de semences commerciales, engendrant de graves conflits d’intérêt. Leur hégémonie et leur puissance financière permettent d’influencer les décisions politiques à l’aide d’une communication «agressive et non-éthique» comme le soulignait la rapporteuse spéciale de l’ONU (1), et de porter atteinte à la construction d’une science indépendante aux services de la santé des populations et des écosystèmes.

L’évaluation des OGM et des pesticides associés est malheureusement influencée par ces compagnies qui exercent un lobbying intense. Les différents paliers de gouvernements tardent à mettre en place des mesures visant à protéger la santé des populations, et à instaurer et promouvoir des alternatives à l’agriculture actuelle dépendante des pesticides et des OGM.

N’oublions pas que face à des politiques laxistes, les citoyens et citoyennes ont le droit et le devoir d’exiger des lois et des règlements pour assurer le bien-être des populations et non le profit des entreprises. Vigilance OGM mène un travail assidu dans ce sens.

(1) Rapport de la Rapporteuse spéciale sur le droit à l’alimentation , 24 janvier 2017, Conseil des droits de l’homme, A/HRC/34/48.

Dernières
Actualités

Élections fédérales 2021

Élection fédérale 2021

Qui est le plus transparent ?
Pour qui voter en 2021 ? Réponse difficile compte tenu des nombreux enjeux importants et des lacunes de notre système électoral au Canada. Cependant, Vigilance OGM souhaite apporter sa contribution et éclairer les citoyen.ne.s sur les positions et la transparence des différents partis sur les dossiers des pesticides et des OGM.
Lire l'article
montreal interdit la vente et utilisation pesticides

Montréal

Pesticides : Vente et utilisation interdites
Montréal a présenté aujourd’hui son règlement encadrant l’utilisation et la vente de pesticides sur son territoire. Pour une première fois au Québec, la métropole interdira la vente de pesticides bannis d’utilisation sur l’ensemble de son territoire.
Lire l'article
québec

Pesticides

L’hypocrisie du gouvernement provincial
La semaine dernière, on apprenait que le MAPAQ se prononçait contre la hausse des limites maximales de résidus (LMR) de glyphosate proposé par Santé Canada à la demande de son principal fabricant, Bayer. Pourtant, la situation au Québec n’est pas beaucoup plus reluisante.
Lire l'article