nvx-ogm-consultation-participation-page

Aujourd'hui, Vigilance OGM vous propose de participer aux consultations publiques sur la réglementation des nouveaux OGM. 

Pour se faire, nous vous invitons à copier-coller le message ci-dessous (n'hésitez pas à le personnaliser, surtout le titre !)

Destinataire : hc.bmh-bdm.sc@canada.ca

En cci : contact@vigilanceogm.org

Objet : OGM : Pas de réglementation, pas de confiance

Message : 

Bonjour,

Si je vous écris aujourd’hui, c’est parce que je suis extrêmement préoccupé par les nouvelles orientations concernant le règlement sur les aliments nouveaux axées sur la sélection végétale que vous proposez. Je souhaite donc participer aux consultations en répondant aux deux questions identifiées comme les principaux sujets de discussion.

LES LIGNES DIRECTRICES ET L’INNOCUITÉ DES ALIMENTS

Il est inconcevable pour moi de permettre aux entreprises de s’autoréguler pour certains OGM créés par l’édition du génome. Vous ne devez pas abdiquer de votre responsabilité à garantir la sécurité de tous les aliments vendus au Canada, OGM ou pas.

De plus, vous prenez une position non scientifique en présumant que les techniques de l’édition du génome n’entraînent aucun impact potentiel sur la sécurité alimentaire et peuvent donc être exemptes de réglementation. Ces présomptions vont à l'encontre de la littérature scientifique en pleine croissance sur les nouvelles techniques sur le génie génétique.

INITIATIVE DE TRANSPARENCE VOLONTAIRE

Il est certain que votre initiative de « transparence volontaire »  ne permettra aucunement d’informer les citoyen.ne.s sur les produits non nouveaux OGM. En effet, vos propositions vont permettre à certains aliments génétiquement modifiés non réglementés d’être mis sur le marché sans notification au gouvernement ou au public. La transparence doit être obligatoire sinon c’est un système opaque que vous proposez, en contradiction flagrante avec vos intentions.

Nous avons besoin d’un système de réglementation de confiance.

C’est la confiance de nos institutions qui est ici en jeu : ne laissons pas l’industrie de l’agrochimie contrôler les règles au détriment des citoyen.ne.s et des agriculteur.rice.s.

Je vous remercie,