Action recherches

PASSEZ A L'ACTION
Arrêtons la méga fusion entre Monsanto et Bayer

Contexte

Arrêtons la méga fusion entre Monsanto et Bayer

Les grandes sociétés Dow et Dupont se sont déjà entendu pour fusionner et l’entreprise étatique chinoise ChemChina a acheté Syngenta. Si les organismes de réglementation gouvernementale autorisent la fusion de Bayer et Monsanto, ces trois grandes sociétés nouvellement formées contrôleront plus de 65 % des ventes mondiales de pesticides et près de 61 % des ventes de semences commerciales.

Bayer est un géant de l’industrie chimique et son acquisition au prix inégalé de 66 milliards de dollars de la grande société semencière Monsanto en ferait la plus grande entreprise mondiale de semences et de pesticides. La nouvelle entité contrôlerait environ 31 % du marché des semences commerciales et 26 % de celui des pesticides agricoles.

Il faut agir! Signez et partagez cette pétition pour envoyer dès aujourd’hui un message au ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique.

Le Canada et d’autres pays doivent approuver au préalable la fusion entre Monsanto et Bayer. Au début février 2018, le Brésil a approuvé la fusion. Au Canada, le Bureau de la concurrence étudiera la fusion et rendra sa décision à une date indéterminée.

Agissez

Action recherches

À qui:

L'Honorable Navdeep Bains, Ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique (Navdeep.Bains@parl.gc.ca)

En CC:

Brian Masse (brian.masse@parl.gc.ca) , NPD; Maxime Bernier, maxime.bernier@parl.gc.ca PC; Gabriel Ste-Marie, Gabriel.Ste-Marie@parl.gc.ca Le Bloc Québécois; Elisabeth May, Le Parti vert. Elizabeth.May@parl.gc.ca

Bonjour,


 

Cher ministre,


 

Je vous écris pour vous demander de ne pas autoriser la fusion proposée entre les entreprises Bayer et Monsanto. Elles exercent déjà un contrôle trop important sur les marchés mondiaux des semences et des pesticides. La société issue de cette fusion contrôlerait environ 30 % du marché mondial des semences commerciales et 25 % de celui des pesticides agricoles.


 

Je crains qu’un tel niveau de concentration des entreprises se traduise par une hausse du prix des semences et une réduction des choix offerts aux agriculteurs et aux consommateurs. Au Canada, le prix de semences a déjà augmenté plus vite que celui de la plupart des autres intrants agricoles.


 

Avec la fusion, un nombre encore plus limité d’entreprises contrôlera les variétés de semences mises au point et vendues, et les agriculteurs pourraient avoir du mal à se procurer des semences non génétiquement modifiées.


 

Les études démontrent qu’une concentration accrue des entreprises réduit les activités de recherche et développement. Ce dont nous avons besoin, c’est plus de recherche, pas plus de contrôle corporatif.


 

Merci d’avance pour votre réponse face à cette situation urgente.


 

Cordialement,