classement de la transparence

classement de la transparence

OGM dans votre épicerie

| Publié le
classement de la transparence

Échec du test de transparence sur les OGM pour quatre des cinq principales chaînes d’épiceries du Canada 

 

Sutton et Halifax — 17 décembre 2020 : Un nouveau rapport, publié aujourd’hui, classe les principaux détaillants en épicerie du Canada pour leur transparence sur les ventes d’aliments génétiquement modifiés (GM) dits « entiers », soit le saumon GM, les pommes GM, les pommes de terre GM et le maïs sucré GM. 
Quatre des cinq grandes chaînes canadiennes ont échoué au test de la transparence sur les OGM, et seule la chaîne Metro a fourni des réponses claires aux consommateur.rice.s.

Vigilance OGM et le Réseau canadien d’action sur les biotechnologies (RCAB) ont co-publié les réponses des détaillants à leur questionnaire, dans un rapport qui fournit aussi d’autres informations de base aux consommateur.rice.s sur les aliments GM. « Sans un étiquetage obligatoire des aliments génétiquement modifiés, les épiceries ont un devoir de transparence envers leurs client.e.s », explique Thibault Rehn, coordinateur de Vigilance OGM.

« De récents sondages réaffirment que la grande majorité des citoyen.ne.s veulent savoir où se trouvent les aliments génétiquement modifiés dans leurs épiceries », a déclaré Lucy Sharratt du RCAB.  En effet, tous les sondages effectués depuis plus de vingt ans montrent que plus de 80 % des Canadien.ne.s souhaitent un étiquetage obligatoire (1). En septembre 2020, quatre nouveaux sondages indiquent que 78 % des Canadien.ne.s ne sont pas prêt.e.s à manger du saumon GM (2) ; ce chiffre est de 75 % pour la pomme de terre GM (3). En ce qui concerne la pomme GM (4), 75 % de Québécois.es ne sont pas prêt.e.s à en manger, tandis que 85 % demandent l’étiquetage obligatoire (5).

Les pommes GM qui ne brunissent pas pourraient être vendues en 2021, mais seulement en tranches. Quant aux pommes de terre génétiquement modifiées, elles sont vendues aux États-Unis, mais pas encore au Canada. Les Canadien.ne.s ont été les premiers au monde à consommer du saumon GM et vont en retrouver davantage dans leurs assiettes, suite aux premières productions commerciales de saumon de l’Atlantique GM qui sortiront  des usines américaines et canadiennes ces prochaines semaines.

 

LE POUVOIR DES ÉPICERIES

 

Le classement de la transparence s’est concentré sur les grandes chaînes qui représentent environ 80 % de toutes les ventes d’épiceries au Canada. « Avec une part de marché aussi importante, les grandes chaînes ont le pouvoir ou non de commercialiser ces aliments entiers génétiquement modifiés », déclare T. Rehn. « Les chaînes semblent travailler avec leurs fournisseurs afin de ne pas vendre de maïs sucré GM, leurs clients aimeraient la même transparence en ce qui concerne le premier animal GM du monde, le saumon », rajoute-t-il.

Le rapport souligne également que de nombreuses épiceries peuvent être plus sensibles aux questions des clients et donc adopter des politiques sur les OGM. Dans ce sens, les deux organismes invitent les consommateur.rice.s à contacter directement leurs épiceries pour obtenir des réponses supplémentaires.

Pour rappel, le soja, le maïs et le canola génétiquement modifié représentent presque 100 % des cultures alimentaires génétiquement modifiées cultivées au Canada et dans le monde entier et sont largement répandus dans les aliments transformés ainsi que dans les aliments pour animaux, pour produire de la viande et des produits laitiers. Ces produits sont sur le marché depuis plus de 20 ans.

 

Passons à l’action

 

Vos actions font une différence. De nombreuses épiceries ont encore beaucoup d’efforts à faire pour devenir transparentes et claires pour leurs consommateur.rice.s. 

Vos épiceries, des larges chaînes aux commerces indépendants, doivent donc agir en meneur.euse.s.

Ensemble, exigeons la transparence !
 

📞 APPELEZ  

✉ ÉCRIVEZ

👤 PARLEZ À VOTRE ÉPICERIE

 

Metro : 1 866 595-5554 : consommateurs@metro.ca - Écrire à Metro (si le lien ne fonctionne pas sur votre ordinateur, consultez le détails du courriel ici)

Loblaw : 1 800 567-8683 : service_clientele@provigo.ca - Écrire à Loblaw (si le lien ne fonctionne pas sur votre ordinateur, consultez le détails du courriel ici)

Sobeys : 1 800 465-2139 : serviceclient@iga.net - Écrire à Sobeys (si le lien ne fonctionne pas sur votre ordinateur, consultez le détails du courriel ici)

Costco : 1 800 463-3783 : servicefr@contactcostco.ca - Écrire à Costco (si le lien ne fonctionne pas sur votre ordinateur, consultez le détails du courriel ici)

Walmart : 1 800 328-0402 : corporateaffairscanada@walmart.com - Écrire à Walmart (si le lien ne fonctionne pas sur votre ordinateur, consultez le détails du courriel ici)

 

LIRE LE RAPPORT COMPLET

VOIR LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Faits saillants :


19 points sur 21 : Metro, la troisième chaîne d’épicerie au Canada et la plus importante au Québec, avec des activités au Québec et en Ontario, a fourni les informations les plus claires en réponse au questionnaire. Metro a répondu qu’elle travaille avec ses fournisseurs pour maintenir le saumon, le maïs sucré, les pommes et les pommes de terre génétiquement modifiés hors de ses magasins.
8 points sur 21 : Loblaw, la première chaîne d’épicerie du Canada, a déclaré ne pas avoir « sciemment cherché à [s’]approvisionner en saumon, pommes de terre, pommes ou maïs génétiquement modifiés par le passé, et [qu’ils n’envisagent] pas de le faire à l’avenir ». Loblaw déclare aussi : « nous ne soutenons pas l’étiquetage obligatoire des OGM au Canada ».
5 points sur 21 : la société Sobeys a répondu par des déclarations générales sur les OGM sans répondre aux questions spécifiques. Dans ses réponses, Sobeys reprend les arguments de l’industrie des pesticides et des OGM ( voici notre réponse à ces arguments: Lettre à Sobeys)
1 point sur 21 : Costco Canada n’a pas répondu au questionnaire, mais a fait une déclaration sur son site web : « Costco n’a pas l’intention de vendre du saumon génétiquement modifié ».
Aucun point : Walmart Canada n’a pas répondu aux courriels ou aux appels téléphoniques.

 

(1) Vigilance OGM. Liste des sondages sur les aliments génétiquement modifiés, 2015
(2) Léger marketing. Étude sur le saumon génétiquement modifié, Rapport no 16179-001, septembre 2020
(3) Léger marketing. Étude sur les pommes de terre génétiquement modifiées, Rapport no 16179-001, septembre 2020
(4) Léger marketing. Étude sur les pommes génétiquement modifiées, Rapport no 16179-001, septembre 2020
(5) Léger marketing, Étude sur l’étiquetage des aliments génétiquement modifiés, Rapport no 16179-001, septembre 2020